Et le monde de demain comment le voyons nous ?

Connaissez vous cette legende améridienne du colibri ?

« Un jour il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »
Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. » Ainsi le Colibri joyeux et dynamique prend pleinement part à la vie avec une persistance étonnante. Colibri est sans doute l’animal qui aime le plus la vie et il aime se délecter du meilleur par une vie riche et active. Cet « oiseau-mouche » se nourrit du nectar des fleurs…. Dépassant une résignation mortifère il prend part à la vie, le cœur grand ouvert. »

Je vous partage cette pensée aujourd’hui car il me semble que nous nous sentons pour beaucoup dans une envie de redevenir acteurs de notre vie, de notre monde de demain, dans un contexte sanitaire oû nous sommes privés de nos habitudes sociales, de nos sorties, de notre liberté de vivre les uns avec les autres.

Chacun vit la situation de son mieux mais la frustration, la colère, la morosité, le repli sur soi, prennent de plus en plus de place .

La jeunesse notamment est effrayée et perdue dans ses orientations, elle doute de l’avenir qui sera possible pour ses projets professionnels, elle craint d’être délaissée alors qu’elle est l’avenir d’un pays, elle est privée de son insouciance et de sa légèreté d’être.

Comment sortir de cette sensation de tourner en rond au fond de son soi et de cette impossibilité de prévoir ce qui va arriver?

Tout d’abord, restons dans l’INSTANT PRESENT, voyons avec GRATITUDE ce que nous possédons et ce qui nous donne satisfaction, les petites choses du quotidien que nous parvenons à faire, les petites actions que nous mettons en place, les personnes avec qui nous entrons en contacts, ce que nous observons en nous de bien.

Puis tournez vous vers l’extérieur, voyez ce qui vous touche le plus en terme d’inégalité, de réalité,  écoutez votre coeur et investissez vous pour prendre soin des autres et ressentir la joie du partage et de l’entraide dans des actions qui réveillent vos valeurs profondes.

Que ce soit dans votre résidence, votre quartier, en étant attentionné, en offrant un sourire et quelques minutes d’intérêt à l’autre pour prendre des nouvelles, que ce soit dans une asso de votre ville pour donner un coup de main ou partager des biens avec des personnes en difficulté, que ce soit en offrant un peu de votre temps dans votre activité professionnelle pour ouvrir la porte de vos compétences à des personnes en besoin ….

Il n’y a pas de petites actions dans ce monde déshumanisé ! Vivons l’instant présent pour que demain arrive sereinement .

Transformez vous en petit colibri pour semer vos petites graines d’empathie, d’écoute, de joie , de partage, d’amour pour que le monde de demain ait ces forces vibrantes en lui.

Comptons les uns sur les autres pour oeuvrer chacun avec nos forces personnelles, nos qualités, nos compétences, nos envies .

Ne laissons pas ce virus nous enfermer et nous déshumaniser, ce contexte doit nous servir à unir nos forces !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *